La Bulle

Curiosités du monde
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anthropocentrisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bubble
Admin
avatar

Messages : 125
Date d'inscription : 28/08/2013

MessageSujet: Anthropocentrisme   Mar 3 Nov - 8:29

Il n'est à l'heure actuelle aucune théorie scientifique autant admise dans son ensemble et pourtant toujours sujette à diverses attaques et réfutations que la théorie de l'évolution.

Un des principaux opposant à cette théorie reste aujourd'hui la religion, et récemment des courants de pensées new-age ou conspirationnistes, qui réfutent la théorie.
Blâmant la thèse créationniste de l'église, ceux-ci ne font guère que la même chose, transposant la création à un niveau extraterrestre.
Mais pourtant nombre de croyants et notamment le pape Jean Paul II ont admis les origines de l'homme et son ascendance primate , repoussant l'oeuvre de Dieu à un niveau supérieur , ce qui est un autre débat .
Pourtant l'évolution n'a jamais été et ne sera sans doute jamais unanime et certains de ses défenseurs ou du moins adeptes adoptent un point de vue erroné quand il s'agit d'expliquer la place de l'homme dans l'arbre de la vie .



Cette erreur vient du fait que la plupart des gens mais également certains scientifiques ont associé l'évolution à une marche de progrès. Cette association entre évolution et progrès biologique de la vie est une analogie compréhensible dans le sens où la vision de la vie que nous avons va de l'organisme unicellulaire primaire à Homo Sapiens suivant une flèche de temps de quatre milliards d'années.

On ne peut donc pas à première vue objecter qu'il soit légitime d'y voir une forme de complication progressive, de progrès. La vie a commencé à partir d'acides aminés, de plancton et d'algues dans les océans, puis a continué à créer des organismes d'associations moléculaires de plus en plus nombreuses engendrant les espèces animales.
Ces espèces ont ensuite investit la terre ferme profitant de la création d'oxygène des plantes venues aussi auparavant de l'océan. Puis au fil du temps géologique, les espèces se sont séparées , spécifiées, engendrant quelques milliards d'années plus tard la diversité vivante que nous connaissons.

L'interprétation de tout cela en terme de complexification temporelle progressive devrait suivre une certaine logique.  
Pourtant il n'en est rien , l'évolution tend non pas à la complexification des espèces mais à leur adaptation à l'environnement. Toutes les adaptations et les mutations que subissent les organismes seront transmises si elle s'avèrent avantageuses à la vie et la reproduction de l'espèce dans son environnement.
Toutes les différenciations, toutes les spéciations ne font pas apparaître des individus plus complexes biologiquement que leurs ancêtres.
Le physique,la chimie,les organes,le métabolisme... ne progressent pas au sens où on l'entend pour quelque chose de plus compliqué, de plus technique ou esthétique que ça ne l'était avant.
Cela progresse en vue d'une adaptation la plus fonctionnelle possible à l'environnement.
Des changements génétiques complexifient une structure car cela est avantageux mais des changements peuvent aussi simplifier la même structure dans le même but dans un environnement différent.


Pourtant même en admettant cela , beaucoup considèrent l'homme comme une exception, une sorte de zénith de la complexité du vivant. Pourquoi?

Car nous croyons que notre organe le plus évolué , le cerveau qui nous permet de penser , place l'espèce humaine au sommet de la pyramide de l'évolution , pyramide de progrès. Les raisons
profondes et psychologiques de cette croyance persistante sont j'en ai bien peur très compliquées et inconscientes mais on peut évoquer un narcissisme de l'humanité a vouloir être exceptionnelle ,
à ne pas être une simple espèce du règne animal , à légitimer une supériorité organique et se voir comme l'apogée biologique de la vie.

Mais l'évolution n'est pas l'image d'une pyramide . Elle est un buisson. Un énorme buisson plein de rameaux , de branches , de nouvelles pousses qui tendent dans toutes les directions et où Homo Sapiens n'est qu'une toute petite de toutes les extrémités de ce buisson.

Nombre d'espèces sont beaucoup mieux adaptées à leur environnement que nous le sommes. Certaines ont des organes extrêmement complexes qui induisent des processus
chimiques que nous commençons à peine à comprendre , d'autres ont depuis des milliards d'années été très bien adaptées a leur environnement et n'ont pas évolué tels les virus et bactéries et autres organismes cellulaires.

Même des espèces aujourd'hui éteintes ont développé il y a des millions d'années des adaptations aussi complexes qu'à l'heure actuelle , tant que celles-ci leur conféraient toujours des mutations biologiques avantageuses à leur survie.

L'oeil est un des organe les plus complexe qui soit , pourtant il est apparu il y a des centaines de millions d'années et n'a pas évolué chez les espèces vers la complexification .
L'embryogenèse des plantes est une des facultés les plus abouties en terme d'efficacité biologique.
Il s'agit d'un processus extrèmement complexe apparu il y a des millions d'années.

La conscience , notre faculté de pensée n'est ni plus ni moins qu'une de ces belles possibilités du vivant. Elle n'a rien de divin ou d'extraordinaire qui puisse faire penser que l'homme est au dessus du lot.

L'évolution ne doit pas être vue avec une quelconque et même infime forme de déterminisme. Les variations que subissent les organismes sont isotropiques et peuvent influer sans direction prédéfinie sur nombre de caractéristiques génétiques .      
Les mutations apparaissent dans tous les sens et la sélection naturelle retient les plus bénéfiques pour l'individu. C'est une condition de la théorie de l'évolution.


Alors même si nous pouvons observer , comprendre , et mettre des mots pour décrire certaines des lois de la vie , cela ne nous place en rien à une quelconque place supérieure sur l'arbre de
la vie .

Il faudrait au contraire , si l'on pouvait observer cet arbre , se pencher vraiment très près pour apercevoir la toute petite branche de l'humanité , au travers d'une bonne loupe ..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labulle.forumactif.org
 
Anthropocentrisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Bulle :: La Bulle Littéraire :: Théories et discussions-
Sauter vers: